Société

Voici les 5 résultats

  • Ecriture féminines dans l’espace francophone

    Un texte littéraire, au-delà des indications sur son auteur, peut-il être étiquetable comme masculin ou comme féminin ? La lecture des textes proposés dans ce numéro montrera que les avis sont partagés sur cette question. A Louise Martin Onguéné Essono, qui soutient mordicus que « génétiquement, le style féminin, en langue, est inexistant » étant donné que la communauté linguistique met au service de chaque locuteur, sans exclusive, une banque lexicale que chaque contexte oriente vers le choix de tel ou tel mot, s’oppose Marie-Thérèse Bissa Enama qui affirme que si le propre de l’écriture est donner vie, il existe fatalement une écriture féminine concevable comme une écriture de la procréation. Elle est, pourrait on dire, une écriture cosmogonique, une écriture restitue l’ordre qui n’aurait jamais dû cesser d’être et qui a été subverti par la parole masculine. Elle est donc reconstruction, redéfinition des rôles et des taches dans la société. Là est certainement la raison pour laquelle cette écriture est essentiellement mythique. Les nombreux articles sur were Were Liking (Alice Tang) et sur Calixthe Beyala (Maxime Meto’o, Bienvenu Nola, Kamdem Fopa, Atangana Koua) l’illustrent fort bien. L’écrivaine, qu’elle soit africaine ou européenne, revendique sa place de fondatrice de la société ; d’où l’importance qu’elle accorde, dans son discours, au corps et particulièrement au sexe perçu comme lieu de fondation, de vie et de mort. Sous des métaphores diverses (cave, caverne, mer, océan, pomme, fourreau, épée, gourdin, fer, revolver, fouet) le sexe apparaît comme le lieu du débat ou plutôt du combat qui oppose la donneuse de vie au donneur de mort.

    Catégories : ,
    5 000 CFA
    Apercu
  • l’argent, la sexualité et le pouvoirl’argent, la sexualité et le pouvoir

    l’argent, la sexualité et le pouvoir

    Du point de vue de la morale, l’auteur étudie avec sa caractéristique et des aperçus pénétrants les trois question de l’ argent, de la sexualité et du pouvoir.*

    livre scanné

    Catégories : , Étiquettes : ,
    1 000 CFA
    Apercu
  • Les DEFIS de la FEMME ACTUELLE

    << les défis de la femme actuelle>> est un essai  sur l’Humain féminin dans sa problématique de promotion intégrale en coopération avec l’Humain masculin .Les femmes de la bible en sont un paradigme,avec une une illustration sur l’Association des Dames Apostoliques du Cameroun(ADAC).

    Catégories : ,
    5 000 CFA
    Apercu
    Note 0 sur 5
    5 000 CFA

    Les DEFIS de la FEMME ACTUELLE

  • NON AU FÉMINISME DANS L’EGLISE

    La femme est l’épicentre des préoccupations de la réflexion de l’essai d’Eve YEBGA Il s’agit à la fois d’un réquisitoire, d’une diatribe, d’un plaidoyer, mais avec en perspective, l’antonyme de ce triptyque : l’éloge de celle-la qui ne semble pas toujours avoir droit de cité dans l’Eglise, la femme bien entendu. Fine fleur dont on s’entoure inlassablement des soins matériels ou spirituels au quotidien, tant elle reste un être de l’harmonie et de l’heureux accompagnement de la vie a la mort, nombreuses pourtant sont, et contradictoirement, les postures ou l’acces a la chose sainte des hauts lieux de cultes et d’adoration à l’Eglise du Seigneur, lui est hautement déconseillé, si ce n’est prohibé. N’aurait-elle pas besoin du même salut que son
    partenaire mâle: hormone ? Serait-elle impropre, voire indigne a servir Le Très Haut, ou s’adresser directement a Lui, unique privilège masculin ? Serait-elle plus encline au péché, et foncièrement impure ? Alors nous somme tenté d’interroger les religions africaines, plus ou moins connues, pratiquées et consultées, ont pourtant maintenues en harmonie des millénaires durant, une société qui n’est pas sans connaître l’existence d’un Etre Suprême. Que l’on dise Zambe ou Zamba, Ololomé ou Nyolé, Hilolombi ou Bayemlikok, Tsepo ou Si, Nzambi, Nzembi, Ndzyami, concepts qui en négroculture renvoient a : Celui Qui Est, L’En-Haut, La Toute Connaissance, Le Permanent, Le Père, Éternité. . ., reste la preuve de l’évidence que les Africains n’ont pas attendu l’arrivée de la Bible pour avoir une relation l’Etre Suprême, et qui s’exprimait a eux par la théophanie.

    Catégories : ,
    7 500 CFA
    Apercu
    Note 0 sur 5
    7 500 CFA

    NON AU FÉMINISME DANS L’EGLISE

  • VIOLENCE(S) et SOCIETE aujourd’hui

    La violence traverse les temps, les cultures, les classes sociales …
    Et des que l’on cherche à la contenir ou à la canaliser, elle resurgir ailleurs sous une autre forme . Aujourd’hui , elle semble omniprésente: impossible d’ouvrir un journal internet ou la television sans en entendre parle.

    Catégories : ,
    10 000 CFA
    Apercu
    Note 0 sur 5
    10 000 CFA

    VIOLENCE(S) et SOCIETE aujourd’hui